La reliure de création

  La reliure de création est une reliure de luxe qui s’applique généralement aux ouvrages tirés à peu d’exemplaires et sur de très beaux papiers. L’ornementation doit être en concordance avec la nature de l’ouvrage. Les techniques et les matériaux sont très variés et offrent de multiples possibilités. L’esthétique et la créativité sont privilégiées.

Honoré de Balzac, Les Contes drolatiques,
reliures traditionnelles, plein chagrin noir
mosaïques de parchemin et d’esturgeon
titre et filets à l’oeser rouge et blanc
Michel Fabre, Mouvances,
reliure en accordéon en peau d’esturgeon bleu
couture apparente en perles de verre sur onglets en peau de saumon
titre à l’oeser rose pâle
François-Xavier Verger, Le Mont-Saint-Michel,
reliure « bradel » plein veau gris
empreintes et ponçage de réserve
titre à froid
Moulin Richard de bas, Florilège,
reliure traditionnelle en parchemin
mosaïques de fleurs et de lettres en parchemin teinté
titre à l’oeser
Roger Vercel, Sous le pied de l’archange,
reliure traditionnelle plein box bleu marine
mosaïques de la même peau parée sur les bords extérieurs
titre à l’oeser bleu pâle
Hélène Cario et Viviane Hélias, Broderies en  bretagne,
reliure « bradel » en pleine toile noire
incrustations de broderies bretonnes
titre à l’or sur pièce de titre
Jean Anouilh, Antigone
reliure de conservation en parchemin,
impressions de pommes de terre gravées
reliure d'art
Roger Vercel, Jean Urvoy, La Rance,
reliure traditionnelle plein veau bleu-gris
mosaïques en relief de la même peau poncées, polies, cirées
petites brisures de mica
titre en lettres mosaïquées polies, cirées
Les mystères du rosaire pour les petits,
reliure de conservation en parchemin
impressions de pommes de terre gravées
Yves PEYRE, TUGDUAL, Au large de la vision,
double reliure en accordéon à plats rapportés
onglet de cuir plié en accordéon, basane noire et peaux de poissons
gardes décorées en croûtes de peaux
titre en lettres mosaiquées et oeser argent
Victor Hugo, L’art d’être grand-père,
reliure traditionnelle plein chagrin noir
damier en mosaïques de peaux de poissons et parchemin
Titre à l’oeser blanc et noir
reliure de création
Paul Féval, La Fée des grèves,
reliure « bradel » plein papier lithographié
titre à l’oeser
Evangéliaire de procession
reliure traditionnelle, pleine peau rouge, mosaïques de cuir de couleur, peinture blanche en creux.
Pierre Loti, Madame Chrisanthème, illustrations de Foujita,
reliure traditionnelle plein chagrin crème, mosaïques de cuir rose et vert , incrustation d’une copie d’une illustration de Foujita,
lettres mosaïquées.

A propos de la reliure d’art

« Quant à l’élaboration du décors, la liberté est totale, mais pas de contresens: l’extérieur doit simplement tendre vers l’ambiance qui se dégage du texte. Nous ne sommes nullement comme des peintres devant leurs toile, notre mission première est de protéger, de sauver ».                       Alain Devauchelle